La chirurgie plastique est une intervention médicale qui permet de corriger des imperfections ou malformations morphologiques. Elle peut être aussi complètement volontaire à des fins de plaisir individuel. Même si elle ne touche pas à nos organes internes, c’est un acte risqué qui mérite d’être planifié. Pour préparer la chirurgie plastique, nous vous invitons à découvrir dans cet article quelques conseils qui vous seront très utiles.

La préparation psychologique

Une chirurgie plastique est un acte majeur au regard des implications pour la santé. Cette décision doit faire suite à une réflexion approfondie sur vos attentes. L’objectif est d’envisager le pour et le contre et vous assurer que votre choix est murement réfléchi. ! Après cette étape, vous pourrez choisir un chirurgien expérimenté en consultant les annuaires spécialisés. En la matière, Dr Eric Bouhanna est une référence.

Lire également : Choisir un vrai professionnel pour la chirurgie esthétique

Entretien avec le chirurgien


Un entretien avec le chirurgien est le moyen le plus sûr de mieux s’informer des détails de l’intervention (la durée, les conditions de la réalisation, les risques, les éventuels symptômes postopératoires, le traitement, etc.). Vous avez la chance de confronter vos idées et pensées aux réalités de la médecine. À la suite de cet entretien, vos appréhensions seront calmées et votre décision sera confortée. Le chirurgien vous aidera à mieux identifier les zones que l’intervention pourrait affecter. L’avantage est que vous aurez moins de stress et donc moins de mauvaises toxines dans votre organisme. Pensez à signaler au chirurgien tout traitement en cours pour éviter les interactions médicamenteuses.

A lire également : 6 conseils pour faire baisser la fièvre

Réaliser un bilan préopératoire

Il est important de s’assurer que les paramètres vitaux sont dans les normes. Il existe un risque de complications après une intervention chirurgicale. Un bilan réalisé selon les recommandations de votre chirurgien vous permettra de connaitre votre état de santé et les possibilités de modification que peut supporter votre organisme. Cela lui permettra de réajuster les détails de l’intervention pour un bon résultat. Le but est d’éviter les complications pendant et après l’intervention.

Autres dispositions à prendre

En plus de ces conseils, vous devez prendre certaines dispositions. Vous devez notamment :

  • Arrêter le tabac, l’alcool et les stupéfiants : la consommation de tabac ou des stupéfiants est un facteur qui ralentit la capacité de votre corps à cicatriser et inhibe l’effet des médicaments. Plus longtemps le processus durera, plus grosses seront vos cicatrices. Si arrêter les stupéfiants et l’alcool n’est pas possible, vous devez fortement réduire votre consommation de ces substances ;
  • Suivre les indications préopératoires : commencez par changer vos habitudes en adoptant un style de vie sain avec une alimentation équilibrée. Il vous sera interdit de consommer une nourriture ou une boisson le jour de votre intervention. Veillez à prendre en compte cet aspect et toute autre recommandation prescrite par le médecin. ;
  • Planifier votre vie pendant la cicatrisation et la convalescence : une période de repos est nécessaire pour assurer une bonne cicatrisation. Pensez à requérir l’assistance d’une aide à domicile et prendre un congé au travail si nécessaire. Planifiez également vos journées avec vos passions et selon vos envies.

Une fois ces prérequis réalisés, vous êtes prêt pour l’opération de chirurgie. Prenez le rendez-vous chez le praticien.