La maladie est une condition anormale du corps ou de l’esprit d’un être humain. Elle s’accompagne souvent d’une baisse, voire d’une perte des capacités physiques. Dans certains cas, elle contraint le travailleur à un arrêt de toutes activités professionnelles. Lorsque l’employeur de ce dernier n’est pas convaincu de l’incapacité de son employé, il peut demander une contre-visite médicale. Ce contrôle médical répond à des critères spécifiques. C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Principes du contrôle médical

Lorsqu’un employé n’est pas présent à son poste pour des raisons médicales, son employeur peut exiger que soit effectué un contrôle médical. Cela n’est possible qu’à partir du 11e jour d’absence et seulement si des indemnités complémentaires sont versées au salarié absent. Dès lors, l’employeur peut engager un médecin de son choix à condition qu’il soit indépendant. Pour en savoir plus, cliquez ici. Une fois le médecin choisi, l’adresse du salarié lui est communiquée sans que cela ne constitue une violation de la vie privée. Le salarié n’a pas à être prévenu en avance de cette visite et lors de celle-ci il ne peut solliciter la présence d’un médecin de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) ou celle de son médecin traitant.

A voir aussi : Trois (3) raisons d’aller chez le dentiste

Déroulement du contrôle médical

Le contrôle médical se fait en dehors des heures de sortie du salarié. Il commence lorsque le médecin choisi pour effectuer le contrôle se rend chez l’employé. Dès cet instant, le médecin vérifie que le salarié y est et que son état de santé correspond effectivement à son arrêt de travail. Il va entre autre consulter le dossier médical, les ordonnances, les analyses et les radiographies du salarié, et s’assurer de sa bonne prise de médicaments lorsqu’ils sont disponibles. Le contrôle permet de lutter contre l’absentéisme au travail abusif. Après le contrôle médical, le médecin est tenu de faire un rapport administratif dans lequel il communiquera son avis tout en respectant le secret médical.

A lire en complément : Tout ce que vous avez besoin de savoir pour arrêter définitivement de fumer