3 façons de vous désencombrer l’esprit

Dans notre vie quotidienne, il arrive souvent que des choses nous fassent sentir mal. Elles nous rendent anxieux ou nous rappellent des expériences stressantes qui reviennent sans cesse à notre conscience.

Lorsque nous sommes confrontés à de telles expériences, comment faire le vide dans nos esprits ? Dans cet article, nous examinerons quelques conseils.

A lire également : Comment bien choisir son hypnothérapeute ?

Ceux-ci faciliteront cette transition d’un état d’esprit agité et anxieux à un état plus serein. Par ailleurs, ils favoriseront une plus grande volonté d’agir de manière constructive sans se focaliser sur ce qui nous dérange.

Si vous le pouvez, allez dans l’endroit le plus calme possible

Cette première étape est importante, car elle permet au « bruit » qui est déjà dans votre tête de ne pas s’ajouter au vrai bruit extérieur.

A lire aussi : Est-il toujours possible de soigner une calvitie chez l’homme ?

Être soumis à de nombreux stimuli en même temps n’est pas la meilleure solution pour calmer l’esprit.

En effet, il est difficile de contrôler la concentration volontaire de l’attention. Allez donc dans une pièce calme ou un espace naturel ouvert où il fait calme.

Si possible une grande prairie afin qu’il n’y ait pas d’obstacles visuels à proximité. Par ailleurs, vous pouvez rester à la plage sous le soleil pendant au moins une demi-heure.

En plus d’un bon bronzage, vous pourrez profiter de votre espace et recharger vos esprits en vitamine D. Bien sûr, assurez-vous de vous protéger avec de la crème solaire.

Comprendre la cause de votre malaise

Il s’agit d’une étape essentielle dans l’organisation de vos pensées. Ainsi, vos croyances et vos opinions à leur sujet forment un « tout » plus ou moins cohérent.

Face à l’incertitude, nous avons tendance à supposer que les situations les plus terribles et les plus négatives se produiront.

Toutefois, le fait d’exprimer ce que nous croyons de manière plus rationnelle permet d’éliminer bon nombre de ces craintes.

La plupart du temps, pas toutes. Une première étape dans la localisation de ces croyances qui peuvent affecter la façon dont nous nous sentons à ce moment-là.

C’est la racine du fait que nous avons besoin de calmer l’esprit parce que quelque chose nous fait nous sentir mal.

Pour faciliter cette étape, vous pouvez écrire sur une feuille de papier ce que vous pensez ressentir. Quelques lignes suffiront, mais dans certains cas, vous voudrez peut-être vous étirer plus spontanément.

Si c’est le cas, passez le temps que vous jugez nécessaire. Gardez à l’esprit que rien de ce que vous écrivez ne doit être fidèle à ce qui se passe réellement.

Il s’agit simplement d’une description de ce que vous ressentez à ce moment-là. Demandez-vous ensuite si certains aspects de cette description semblent clairement irréalistes.

Une chose qui peut vous aider est d’imaginer que ce que vous lisez est arrivé à quelqu’un d’autre. Est-ce qu’une partie de ce qui est expliqué aurait un sens pour vous ?

Utilisez des exercices de relaxation

Dans cette étape, l’accent est mis sur les processus physiologiques qui vous aident à rester vigilant. Cette vigilance s’exerce même lorsqu’il n’y a pas de réel danger immédiat.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser des aides telles que la relaxation progressive de Jacobson. Vous pouvez également faire différents types d’exercices de respiration.

Cela vous permettra de vous détendre et de vous concentrer sur votre corps pendant quelques instants. Cela vous aidera à faire le vide dans votre esprit. Notez que c’est l’une des façons de faire le vide dans votre esprit.

Elle nécessite un minimum de préparation. Cependant, il suffit généralement d’avoir pratiqué quelques fois pour obtenir des résultats.

Par exemple, le contrôle de votre respiration vous aidera à réduire les tensions physiques. Vous pourrez également détendre votre esprit et le libérer de ses pensées. La pratique d’un sport est également un bon moyen d’y parvenir.

Dans ce type d’activité, il est facile d’équilibrer votre niveau de compétence avec la difficulté des défis. Ce faisant, il est plus facile pour votre attention de rester concentrée sur la coordination de vos muscles.

Ainsi, les pensées récurrentes et les images mentales qui vous viennent perdront de leur force. Cela au profit d’une activité qui mobilise votre attention.

à voir