Quels sont les implants remboursés par la sécurité sociale ?

white and yellow wooden condiment shakers

Les implants dentaires font partie des soins dentaires les plus onéreux en France. Avant d’aller consulter un chirurgien-dentiste pour la pose d’un implant dentaire, il s’avère important de faire le point sur les différentes prises en charge destinées à cette intervention chirurgicale. La sécurité sociale rembourse-t-elle les implants dentaires ?

Remboursement des implants dentaires par l’Assurance Maladie

L’implant dentaire constitue l’un des soins dits « hors nomenclature ». Cela signifie donc que les implants dentaires ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. Les prix des implants dentaires sont fixés librement par les chirurgiens dentistes. Ils varient donc d’un praticien à un autre. Cependant, si l’intégralité du dispositif (implant + pilier + couronne) n’est pas prise en charge par l’assurance maladie, elle rembourse tout au moins la couronne dentaire. Celle-ci recouvre l’implant. Les prothèses dentaires sont prises en charge à hauteur de 100 % par la Sécurité sociale.

A voir aussi : Quel sport à 60 ans pour maigrir ?

Le praticien doit détailler dans le devis les différents actes à effectuer ainsi que le panier de soins associé. Lorsque vous choisissez une couronne faisant partie du panier 100 % Santé, la Sécurité sociale et votre mutuelle santé prendront tout en charge. En revanche, si vous optez pour une couronne issue du panier aux tarifs maîtrisés, vous devez savoir que les prix sont plafonnés. Ainsi, le reste sera à votre charge.

Remboursement des implants dentaires par la complémentaire santé

L’implant dentaire est un peu coûteux. Le tarif moyen de ce soin dentaire est estimé à environ 1000 euros. Souscrire une mutuelle santé constitue un excellent moyen pour limiter les frais engagés dans le cadre de la pose d’un implant dentaire. Le prix du forfait varie en fonction du niveau des garanties souscrites. Le remboursement des implants dentaires par la mutuelle santé prend plusieurs formes. Certaines mutuelles santé proposent un remboursement sous forme de forfait annuel. Votre assureur peut par exemple vous rembourser 500 euros par implant dentaire dans la limite de 1000 euros par an.

A découvrir également : Comment financer l’accueil d’un proche en maison de retraite ?

D’autres assureurs proposent un pourcentage du TC (Tarif de Convention) fixé par la Sécurité sociale. Vous pouvez par exemple être remboursé à hauteur de 200 % du TC. Dans ce cas, vous devez vérifier la grille de tarifs de la Sécurité sociale afin de connaître la base de remboursement. En matière de remboursement d’implant dentaire, chaque mutuelle santé possède un fonctionnement spécifique. Pour cela, il s’avère indispensable de bien lire chacune des propositions avant de souscrire une mutuelle santé. L’idéal est de trouver une mutuelle qui correspond à vos besoins.

woman in white scrub suit holding man in blue scrub suit

Comment réduire les frais des soins dentaires ?

Le chirurgien-dentiste fixe librement le prix de cette opération. Cependant, il a l’obligation de délivrer au patient un devis détaillé comportant :

  • Une description complète du traitement adopté
  • Les matériaux nécessaires pour l’intervention
  • Le lieu de fabrication du dispositif dentaire
  • Les honoraires et le montant des prises en charge par la Sécurité sociale.

Avec un devis détaillé, vous aurez un aperçu des frais à engager. Le meilleur moyen pour réduire ses frais consiste à comparer plusieurs devis avant de faire votre choix. Les tarifs varient généralement d’un cabinet dentaire à un autre.

Comment se déroule la pose d’un implant dentaire ?

Ce soin dentaire est recommandé aux personnes ayant environ 18 ans c’est-à-dire celles dont la croissance est achevée et qui ont perdu une dent suite à une infection ou un choc. Pour s’assurer de votre éligibilité à l’implant dentaire, le praticien évalue d’abord votre état de santé bucco-dentaire. Il réalise aussi une radiographie dentaire. L’intervention se déroule sous anesthésie locale. Elle est indolore et se déroule en deux phases :

  • Le praticien incise la gencive afin de pouvoir visser l’implant dans l’os de la mâchoire. Il remplace la racine naturelle de la dent.
  • La deuxième opération intervient après la cicatrisation de la zone. Elle consiste à mettre en place la prothèse dentaire sur l’implant.

Dans la plupart des cas, l’intervention se déroule sans aucune complication et l’implant ne requiert aucun entretien particulier dans le temps.

à voir