Les implants auditifs et la prise en charge par la sécurité sociale

implants auditifs

Les appareils auditifs aident toute personne souffrant d’une incapacité auditive légère ou aiguë. Cependant, l’équipement à implanter varie en fonction de la gravité du mal.

Ainsi, le prix de votre accessoire peut, dans certains cas, être difficilement supportable. Heureusement, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge des implants auditifs. Apprenez-en davantage à la suite.

A découvrir également : Comment bien choisir un appareil auditif ?

La prise en charge des implants auditifs : les modèles cochléaires

Les implants cochléaires permettent aux personnes souffrantes de surdité chronique ou légère d’entendre de nouveau. L’appareil remplace et joue le rôle de l’organe appelé « cochlée ». Cela est possible grâce aux trois éléments qui le composent :

  • appareil auditif ;
  • implant cochléaire lui-même ;
  • antenne magnétique.

L’implantation des implants cochléaires se déroule en trois phases : opération, rééducation et suivi. C’est la raison pour laquelle le prix de l’intervention est généralement coûteux. Pour une oreille, il faut débourser entre 20 000 et 25 000 euros. Heureusement, la sécurité sociale prend en charge les coûts. Pour l’opération, l’aide est estimée à 16 000 euros. Elle est chiffrée à 6000 euros pour le processeur.

A lire également : Où se faire poser des facettes dentaires ?

Il est important de souligner que c’est l’hôpital qui procède à l’intervention chirurgicale qui s’occupe du remboursement des coûts.

La prise en charge des implants auditifs en fonction des catégories

implants auditifs

L’assurance maladie vient en aide aux personnes souffrantes de difficulté auditive en fonction des différentes classes d’appareils.

La catégorie I est celle des équipements dont le prix est plafonné à 950 euros. Ces derniers vous permettent d’avoir tout le soin nécessaire en matière d’audition. Cette catégorie entre dans la politique 100 % santé.

La seconde catégorie est celle des appareils de gamme supérieure. Ces derniers permettent de traiter les problèmes chroniques, aigus ou sévères. Quelle que soit la catégorie, le pourcentage d’aide applicable varie selon deux autres conditions que sont l’âge et le niveau de gravité du mal.

Couverture du montant d’implants auditifs : cas général

La prise en charge des implants auditifs dans le cas général varie selon que vous avez moins de 20 ans ou plus de 20 ans.

Dans le premier cas, un taux de remboursement de 60 % est prévu. Ce dernier est fixé sur la base d’un tarif ne devant pas dépasser 1400 euros par oreille. Il est important de souligner que le montant des accessoires de l’implant est aussi supportable à hauteur de 60 %.

Pour les personnes âgées de plus de 20 ans, le tarif de base sur lequel le pourcentage est applicable est de 400 euros. Le taux de remboursement ou de leur prise en charge est de 60 %.

Les autres cas et leurs modalités de prise en charge

Les autres cas sont un peu plus complexes. Ici, le patient est atteint de « cécité et de déficience auditive ». La sécurité sociale applique toutefois 60 % comme taux de réduction. Ce dernier se fait sur la base d’un plafond de 1400 euros par oreille. Il n’est pas superflu de préciser que les accessoires sont aussi supportables sur la base du même taux.

Procédure pour bénéficier de l’aide d’implants auditifs ?

La procédure pour profiter de la prise en charge des implants auditifs est très simple. Vous devez entrer en contact avec le médecin traitant. Ce dernier peut être un audioprothésiste, un spécialiste en ORL.

Il établit, en fonction de votre situation, un devis normalisé (reconnu par la sécurité sociale). En général, il précise le montant de l’implantation et des prestations connexes. D’autres informations comme le modèle, la marque…, sont aussi mentionnées.

Le spécialiste vous communique le montant total de l’opération et le niveau de prise en charge dont vous pouvez bénéficier. Votre dossier est enfin envoyé à la sécurité sociale pour traitement.

Quid de la mutuelle ou de la complémentaire ?

La prise en charge des implants auditifs n’est pas seulement supportée par la sécurité sociale. Pour utiliser des appareils haut de gamme, certaines personnes associent à la couverture, l’aide des mutuelles. Bien entendu, vous devez à l’avance souscrire auprès de ces établissements.

Cette option vous permet de conserver votre stabilité financière face aux grandes dépenses. Dans tous les cas, n’oubliez pas de faire une petite recherche sur internet pour trouver les meilleures complémentaires santé.

à voir