7 conseils pour améliorer ses défenses immunitaires

En automne comme en hiver, le nez peut devenir rouge, les yeux larmoyants, ou la gorge douloureuse. Heureusement, il existe des remèdes naturels pour rester en pleine forme et pour soulager les symptômes.

Les probiotiques

Selon des études, il est tout à fait possible de renforcer ses défenses immunitaires. Il est reconnu que 70% du système immunitaire est localisé dans l’intestin. D’où l’idée de faire une cure de probiotiques pour améliorer ses défenses immunitaires, au travers de sa muqueuse intestinale. Prise en prévision d’une intensification de la circulation des virus, cette complémentation permettra notamment aux organismes fatigués, affaiblis par le stress, certains troubles et maux de l’hiver, de soutenir leur immunité.

A lire aussi : Comment bien choisir un appareil auditif ?

Certaines études ont démontré que prendre des probiotiques tous les jours sur une durée de 12 semaines permet de réduire le risque de rhume.

A lire aussi : Acheter des gummies à base de CBD français

Un verre de jus d’orange frais

Plusieurs consultants en thérapie naturelle vantent les bienfaits d’un verre de jus d’orange frais en indiquant ses composants : thiamine, acide aminé, folates, vitamines du groupe B, potassium et sucre. Concrètement, un verre de jus d’orange est idéal pour avoir assez d’énergie pour bien commencer la journée. Pour cela, il suffit de presser quelques oranges. Cerise sur le gâteau, le jus d’orange se conserve deux à trois jours au réfrigérateur.

Le magnésium

Certaines études démontrent que le chlorure de magnésium serait efficace pour stimuler les globules blancs. En effet, il est utile au fonctionnement des lymphocytes T, impliqués dans la défense immunitaire. Par ailleurs, c’est surtout pour son action anti-fatigue qu’il est conseillé. Les médecins privilégient ainsi les aliments tels que :

  • Les escargots ;
  • Le cacao ;
  • Le beaufort ;
  • Le café ;
  • Le chocolat noir à 70% de cacao ;
  • Les amandes ;
  • Les noix de cajou ;
  • Les pains et riz complets ;
  • Les épices ;
  • Le tofu.

Un temps de sommeil suffisant

Plusieurs études ont démontré que les défenses immunitaires sont impactées par le manque de sommeil. Ainsi, bien que le temps de sommeil diffère d’un individu à un autre, les scientifiques préconisent de dormir au moins 7 à 8 heures par jour.

Des pauses pour se relaxer

Jardinage, ciné, yoga, lecture, repas ou sortie entre amis, qu’importe l’activité, l’essentiel est de se détendre. Il faut savoir que le stress, le surmenage et la fatigue contribuent à affaiblir le système immunitaire.

Une activité physique régulière

Un exercice est dit modéré lorsque sa durée est de 30 à 60 minutes par jour. Il est bénéfique pour le système immunitaire lorsqu’il est pratiqué régulièrement. Il réduit également le risque d’infections respiratoires d’environ 40%.

Par ailleurs, il n’est pas conseillé d’en faire trop. Une activité intense et prolongée risque d’avoir un effet contraire à celui escompté. Elle peut, en effet, faciliter l’entrée et la multiplication des virus dans l’organisme.

Les vitamines D

La vitamine D est efficace pour activer les globules blancs, indispensables à la production des anticorps et à la destruction des microbes. Voici une liste non exhaustive des aliments qui en sont riches :

  • Harengs fumés ;
  • Foie de morue et son huile ;
  • Maquereaux ;
  • Anchois ;
  • Sardines ;

Il est recommandé aux femmes ménopausées, aux sportifs et aux personnes âgées de prendre des doses plus fortes, en raison de leur manque de vitamine D. Ainsi, il est préconisé de prendre 3 à 4 fois la dose journalière recommandée. Cela peut se faire sous forme de compléments alimentaires ou de médicaments. Il existe 2 formes courantes : la D2 et la D3. Qu’elle soit d’origine végétale ou animale, des études ont démontré que la vitamine D3 était à privilégier car, sous cette forme, son efficacité, sa stabilité et son assimilation sont renforcées.

à voir

Comment enlever de la colle chirurgicale

Lors d’une intervention, les chirurgiens sont souvent amenés à se servir de la colle chirurgicale. Entre autres, cet élément sert à refermer une blessure profonde ...