Plusieurs facteurs cautionnent généralement la baisse des capacités auditives chez les personnes de tous genres. Mais, tant que cette baisse n’est pas synonyme de surdité, il y a plusieurs alternatives pour y remédier. Au nombre de celles-ci figure la réalisation de prothèse auditive. Ces dernières ont besoin de piles assez résistantes. Comment réussir à bien choisir ses piles auditives ? Découvrez cela à travers le présent article.

Tenir compte de son type de prothèse auditive

Une prothèse auditive

A lire en complément : Quelle est l’efficacité du vaccin contre la grippe en France ?

En fonction de la gravité du trouble auditif dont il souffre, un patient peut se voir prescrire une forme précise de prothèse auditive. Il en existe 3 différentes catégories qui sont fonction de la position de l’appareil sur le conduit auditif. Précisons que pour chaque catégorie de prothèse, le besoin en alimentation n’est identique. Choisir une pile auditive inadéquate risquerait donc d’endommager le dispositif à la longue.

Alors, vous devez choisir les piles pour appareils auditifs avec le plus grand soin. Par exemple, vous pouvez opter pour les piles en fonction du type de prothèse :

A découvrir également : Comment protéger le manipulateur dans un environnement médical ?

  • Les piles 13 pour les prothèses pour contour auditif ;
  • Les piles 675 pour les grands modèles ;
  • Les piles 10 pour les intra-auriculaires.

En ce qui concerne les piles 312, elles peuvent servir à alimenter aussi bien les prothèses pour contour d’oreilles et les intra-auriculaires.

Se référer à son audioprothésiste pour choisir ses piles auditives

Puisque ce professionnel de la santé a eu à prescrire ou à fabriquer le dispositif, l’audioprothésiste est le plus à même de connaitre la pile auditive qui vous convient. Pour choisir sa pile, il n’y a donc plus besoin de se tracasser. Contactez simplement ce dernier qui se chargera de vous donner les indications nécessaires pour bien choisir. Dès que vous savez quoi acheter, rendez-vous auprès d’un fournisseur pour l’achat.

Une autre alternative consiste à confier à l’audioprothésiste le soin d’acheter les piles. Tout ce que vous aurez à faire est de passer les récupérer une fois que la commande est disponible.

Tenir compte des possibilités d’entretien offertes

Les piles pour appareils auditifs peuvent très vite s’user. Privilégiez donc les modèles offrant une meilleure garantie en termes de durabilité. Certaines pratiques peuvent également permettre d’allonger un tant soit peu la longévité des piles auditives.

D’autre part, l’idéal serait d’acheter des piles auditives rechargeables. Elles disposent d’un système e-recharge très efficace qui permet à la batterie de se charger automatiquement. Peu importe, l’objectif est le même, celui de l’économie énergétique.

Se référer aux codes des couleurs

Mettre une pile dans son appareil auditif

On distingue en tout quatre types de piles auditives. Chacune de ces piles est associée à une couleur dont l’ensemble des fabricants se sert pour orienter les utilisateurs dans leurs choix :

  • Le jaune pour les piles auditives 10 ;
  • L’orange pour les piles auditives 13 ;
  • Le marron pour les piles auditives 312 ;
  • Le bleu pour les piles auditives 675.

Ainsi, en fonction du type de piles auditives que vous utilisez, vous n’aurez qu’à rechercher la bonne couleur pour faire le choix adéquat. Si vous ne connaissez pas celle qui vous convient, vous pouvez consulter les indications sur le carton de la prothèse auditive. Vous ne devez pas avoir de préférences pour un fabricant en particulier. En effet, toutes les firmes respectent généralement les mêmes normes. Mais si vous y tenez, vous pouvez consulter les commentaires et critiques des utilisateurs pour bien choisir.

Le choix des piles auditives n’est pas aussi difficile qu’il n’y parait. Vous devez d’abord connaitre les caractéristiques de votre prothèse. Ensuite, rapprochez-vous de votre audioprothésiste pour être informé de la pile qui vous convient. Enfin, référez-vous au code de couleur pour en acheter.