La bouffée est-elle pire que la cigarette ?

La puff est une cigarette électronique jetable qui a vu le jour en 2019 aux États-Unis. Elle est devenue accessible en Europe qu’en 2020. C’est au cours de cette année qu’émerge son appellation bouffée. Semblable à ses compères, elle est jugée sympa, conviviale et peu nocive. À cause de son côté chic et parfumé, la bouffée est de plus en plus à la mode chez les jeunes. Sa forte présence devant les lycées et les collèges inquiète évidemment les autorités sanitaires. Découvrez dans cet article toutes les informations relatives à la bouffée et à la cigarette.

La bouffée plus toxique que la cigarette ?

La cigarette est un mécanisme qui produit de la fumée en brûlant du tabac. La fumée produite contient plus de 7 000 substances parmi lesquels on distingue le goudron et le monoxyde de carbone. Ces substances sont responsables de maladie dangereuse à long terme et à moyen terme. Maintenant, vous devez savoir que la bouffée est un autre mode de consommation de tabac. En effet, on retrouve la toxicité du tabac parce qu’il s’agit aussi d’inhaler la fumée. Toutefois, la plupart des puffs contiennent de la nicotine. Notée, que cette dernière est la substance la plus présente dans le tabac ! Elle est à l’origine de la dépendance observée chez les fumeurs.

A voir aussi : Quels sont les symptômes de la kératite ?

Dans une puff, si la réglementation est observée, le taux de nicotine oscille entre 0,09 et 0,17 %. En se basant sur ces taux, une puff peut alors correspondre à 40 cigarettes. Mise à part la nicotine, la bouffée excède la cigarette classique par sa teneur en chrome, cobalt, plomb et nickel. Ce sont des composés très nocifs pour la santé. Remarquez alors que la bouffée est autant toxique que la cigarette. La bouffée présente juste une différence au niveau d’aromatisation sucrée de ce tabac et de l’humidification de sa fumée. Ce sont ces points qui la rendent moins irritante que la fumée de cigarette. Mais attention ! Ce n’est qu’une sensation très trompeuse.

A lire également : Quel est le prix d'une bonne mutuelle ?

Quelles sont les conséquences de la bouffée sur la santé ?

Au délai des risques, les effets de la bouffée sur la santé sont bien réels. Que je m’en souvienne une puff est équivalent à 40 cigarettes. Soit 2 paquets entiers. De toute évidence, les conséquences de la bouffée sur la santé ne sont pas différentes de celle de la cigarette. La bouffée expose le vapoteur aux métaux lourds, aux substances toxiques irritantes et cancérigènes, aux goudrons ainsi qu’aux particules fines. Aussi, la bouffée génère une importante quantité de monoxyde de carbone.

Parfumée ou inodore, elle est très toxique et est susceptible de diminuer les capacités respiratoires du vapoteur. L’emploi régulier de la bouffée peut provoquer à long terme le cancer (du poumon, des lèvres, de la vessie, des voix aérodigestives, etc.). Si vous partagez votre puff, vous êtes exposé à court terme à des risques de contagion microbienne par exemple la tuberculose. Cela est dû au fait que vous utilisez le même embout que vos camarades vapoteurs. Aussi, à court terme, la bouffée impacte les performances physiques et peut provoquer des maux de têtes ou des vertiges.

Quels conseils pour limiter les risques de la bouffée ?

Pour limiter les risques de la puff, la première condition est d’acheter votre cigarette électronique jetable chez des distributeurs qui respecte la réglementation. Sinon, vous risquez d’acheter des puffs dont le taux de nicotine dépasse la limite fixée par les autorités. Cette dernière est de 20 mg/mL. Au-delà de cette dose, vous risquez de devenir très dépendant de la nicotine. Si vous n’êtes pas dans un processus de sevrage de tabac, la dose recommandée est : 0 mg/mL. En dehors de ce critère, vous devez employer la puff de façon rationnelle.

Par ailleurs, si vous remarquez le liquide de votre puff est déjà en dessous des trois quarts, arrêtez de l’utiliser. En effet, plus le niveau de liquide est bas, plus il sera toxique. Avant de vous débarrasser de votre puff, pensez à la préservation de l’environnement. Dans cette logique, ne le jetez pas n’importe où. Vous pouvez le conserver chez vous dans l’optique de le transmettre à l’une des nombreuses associations caritatives œuvrant dans ce sens.

à voir