Avec l’arrivée de l’hiver, les vagues de froid seront aussi au rendez-vous. Les habitudes de l’organisme doivent alors changer pour assurer la protection des différents organes vitaux pendant cette période où il fait froid. Nous vous faisons le point des diverses choses qui se passent dans votre corps lorsque la température devient plus glaciale.

A voir aussi : Les petits maux qui nous guettent durant l'hiver

Le froid : quels sont ces effets sur le corps ?

Lorsque la température est de plus en plus fraîche, l’organisme met en marche un ensemble de mécanismes connus comme des mécanismes endogènes thermorégulateurs. Ces mécanismes visent à réduire les impacts de la baisse de température sur le corps. Grâce à eux, les fonctions vitales du corps sont préservées quand il fait froid.

Parmi les réflexes les plus visibles du corps pour combattre le froid, il y a le claquement des dents, les frissons et la chair de poule. Il y a également une augmentation de la fréquence cardiaque et respiratoire ainsi que de la pression artérielle. Cette augmentation est en effet la conséquence du resserrement des vaisseaux sanguins périphériques. En effet, la chaleur que transporte le sang vers les parties supérieures va être limitée. Cette chaleur sera préservée au niveau des organes vitaux pour assurer leur plein fonctionnement.

A lire aussi : Quelle formation pour devenir audioprothésiste ?

Pendant le fonctionnement de ces mécanismes, le système nerveux, respiratoire, cardiaque et endocrinien est mis en jeu. C’est le cas lorsque la température extérieure fait baisser celle du corps en dessous des 37 °C.

Les dangers du froid sur votre corps

S’exposer au froid est dangereux pour l’organisme. Le froid peut ainsi entrainer la contraction de beaucoup de maladies. En effet, la baisse de la température est à la base de l’augmentation du nombre de virus durant la période hivernale. Les risques d’infection sont accrus et la propagation des virus également.

Selon le niveau d’exposition quand il fait froid ainsi que la sensibilité de votre corps, vous pouvez souffrir de gelures plus ou moins importantes. Lorsque la température du corps est inférieure à 35 °C, le corps est en hypothermie. Cette dernière se caractérise par l’apparition de fatigue générale et importante, de perte de connaissance, de confusions et de frissons. Lorsque l’exposition est trop importante, le froid peut entrainer l’arrêt des organes vitaux. Dans les situations extrêmes, le froid peut causer un coma et ensuite la mort. C’est pour cela que pendant le froid, il est capital de bien couvrir et de profiter le plus longtemps possible de repas chauds.

Le froid : les avantages pour votre corps

Le froid représente un danger certain pour l’organisme ; mais il peut également constituer un avantage pour celui-ci s’il est apprécié dans les meilleures conditions. Ainsi, le froid permet de brûler beaucoup plus vite des calories. Il favorise la réduction des inflammations et calme les douleurs.

En période de froid, la circulation sanguine est beaucoup plus améliorée. Le corps est un peu plus stimulé grâce au froid. Ce dernier favorise la microcirculation sanguine. Vous pouvez également profiter du froid pour booster votre endurance, car la température idéale pour faire du sport est de 5 °C.