Comment corriger les troubles alimentaires à partir de sa nutrition ?

Les troubles alimentaires sont un déséquilibre alimentaire vécu par des personnes qui croient que la nourriture n’est plus une nécessité pour obtenir des nutriments, mais plutôt un moyen de combler des lacunes dans l’ordre mental. Avant de pouvoir trouver une solution pour pallier ce problème, il faut une analyse détaillée. Découvrez dans cet article les étapes pour y remédier.

Cherchez un soutien nutritionnel

Pour réduire la fréquence des crises, essayez de consommer trois à quatre repas par jour et de façon constante. Le but est d’avoir une alimentation équilibrée et variée, de consommer en de bonnes proportions d’aliments et d’empêcher les limitations alimentaires. Le plus important est d’être constant dans un effort réaliste. Si vous souhaitez retrouver les sensations de la faim, il est préférable de solliciter un nutritionniste pour combattre les troubles du comportement alimentaire.

Lire également : Pourquoi consulter un psychanalyste ?

Favorisez une meilleure alimentation

Combattre les troubles alimentaires nécessite également moins d’attention aux étiquettes alimentaires et au nombre de calories que vous consommez. Vous devez réapprendre à choisir spontanément les aliments et laisser place au goût. Il faut ensuite varier votre alimentation, consommer des fruits et légumes que vous ne connaissez pas. Ainsi, ces derniers seront intégrés à votre subconscient pour vous faire comprendre qu’il n’y a réellement pas de bons ou de mauvais aliments.

Chez les personnes atteintes de troubles alimentaires, les relations avec la nourriture doivent être reconsidérées afin que des concepts restrictifs tels que « Je dois manger cet aliment » ou « Je dois manger » soient remplacés par « Je veux » ou « Je vais essayer ».

Lire également : Comment savoir si on fait trop de sport ?

Savoir faire la part des choses

La balance ne doit plus jamais déterminer votre état d’esprit ou votre alimentation quotidienne. Si vous faites du sport, ça doit être pour le bonheur que cela peut vous apporter. Si vous consommez plus de repas que d’habitude, c’est que vous voulez vous faire plaisir. Vous n’avez donc aucun prétexte pour vous réprimander ni à vous sentir coupable.

Face à la prolifération des informations nutritionnelles, beaucoup cherchent à se convaincre des croyances fautives au point de changer leur conception sur certains aliments. Pour cela, si vous avez besoin de comprendre notre alimentation, il est important de rester concentré sur la source de l’information. Essayez également de vous fier seulement à des raisonnements fondés et approuvés par des experts. Cependant, ceux-ci ne doivent pas conduire à la culpabilité ou à une limitation pure et simple.

Adoptez un comportement alimentaire plus sain

Le chemin menant à de saines habitudes alimentaires est bien évidemment long. Mais en faisant de petits pas, vous réussirez à atteindre vos objectifs et à voir enfin la nourriture comme un besoin et un plaisir. Par conséquent, elle ne doit plus être évitée ou être consommée en excès.

Comprenez les origines psychologiques des troubles

Sur le plan psychologique, les victimes de troubles alimentaires doivent différencier leur comportement alimentaire de leurs émotions. Vous devez apprendre à distinguer les émotions telles que :

  • L’anxiété ;
  • La fatigue ;
  • la colère ;
  • la faim.

Cela vous aidera à ne plus utiliser la nourriture pour compenser la frustration émotionnelle. De plus, vous devez savoir vous apprécier et vous valoriser autrement que par votre poids ou votre apparence. Une personne peut également se déterminer à partir de ses forces, sa personnalité, ses talents, etc. Il faut donc trouver de la valeur à ces derniers pour avoir une pensée positive et une force mentale.

à voir